Formations en équipe
INTRA - Préparer le patient à un examen/acte médical ou comment utiliser le langage hypnotique - 6J

Présentation

Pour beaucoup de professionnels du soin, l'hypnose est synonyme de mystère, voire de magie. Levons  une partie du voile sur cette technique vieille de près d'un siècle, aujourd'hui (re)découverte…

La formation des professionnels du soin est scientifique: elle se veut rationnelle. La science cherche à objectiver des phénomènes reproductibles, à en déterminer les mécanismes, à les codifier en lois. Ce faisant elle privilégie l'étude des phénomènes conscients par rapport à ceux, plus nébuleux, moins mesurables, de l'inconscient; ceux dont le praticien "sent bien" qu'ils existent mais qui lui glissent entre les doigts. Et la tentation est grande, pour le praticien face à son patient de s'en tenir à des rationalisations, de retourner avec force à ses connaissances médicales, à ses catalogues de diagnostics, de pronostics et de traitements, de recourir à des examens paracliniques complémentaires: il évolue alors, rassuré, dans un domaine connu, acquis lors de ses études. Mais il ignore dès lors la face cachée de la réalité de son patient et ampute ainsi, par défaut sa relation, son diagnostic et son traitement.

Et combien d'angoisses, de tristesses ou de colères gagneraient à être entendues plutôt que masquées par la prescription de la dernière molécule mise sur le marché... Il y a tant de malentendus dès ce stade de la relation soignant-patient.

Au sortir de ses études, le professionnel soignant est si peu préparé à travailler tout le contenu émotionnel et plus largement inconscient du discours de son patient.

Qu’est-ce que l’hypnose ? Milton H. Erickson définissait de façon très simple les mots « conscient» (= ce dont nous avons conscience) et « inconscient »  ( = ce dont nous n'avons pas conscience). L’hypnose est un état de conscience particulier qui privilégie le fonctionnement inconscient par rapport au fonctionnement conscient. L’état hypnotique est un phénomène banal, quotidien. C'est un état dans lequel nous sommes vingt à cinquante fois par jour, sans le savoir. Par exemple, quand "nous sommes ailleurs". Le patient connaît donc cet état bien avant de consulter le praticien en hypnose!

Le praticien en hypnose ne fait qu'apprendre à son patient à re­connaître l'état hypnotique, à le faciliter, le recréer lui-même, et à l'utiliser à des fins thérapeutiques.

Ainsi comprise, la relation soignant-patient est une interaction entre le conscient et l'inconscient du patient d'une part, et le conscient et l'inconscient du praticien d'autre part. Chacun des deux participants fonctionne, au cours de l'entretien, à la fois sur le mode conscient et sur le mode inconscient dans une proportion, un rapport, le plus souvent inégal et variable.

Le professionnel de la relation d’aide formé à l'hypnose thérapeutique apprend à utiliser le travail inconscient spontané de son client. Il s'agit bien d'un soignant formé: ce soignant doit acquérir un savoir-faire, au cours d'une formation spécifique.

Objectifs pédagogiques

A la fin de l’action de formation, le professionnel sera capable dans son contexte professionnel, lors d’examens et de soins douloureux et/ou angoissants, de : 

  • pratiquer l’approche conversationnelle dans la prise en soin du patient

  • générer des états de conscience modifiée

  • concevoir des métaphores iso morphiques

  • utiliser les résistances

  • développer et utiliser les divers phénomènes hypnotiques

  • utiliser les outils pratiques spécifiques de langage, en particulier analogique

  • mettre en œuvre les techniques non-verbales de synchronisation gestuelle, de pacing respiratoire et d'ancrages corporels

  • pratiquer l’analgésie et l’anesthésie hypnotiques localisées

  • préparer un patient à un geste diagnostique ou thérapeutique douloureux et angoissant

  • utiliser ces techniques spécifiques de façon opérationnelle dans sa pratique : urgences, soins douloureux, phases terminales de pathologies organiques, souffrances psychiques associées (anxiété, désespoir, tristesse, colère, agressivité, ...), stress post traumatiques, préparation et accompagnement des explorations radiologiques (claustrophobie en IRM, anxiété et douleur lors des ponctions, cystoscopies, embolisations intra-utérines ...)

Public cible

Equipe de professionnels du soin: infirmiers (anesthésie, oncologie, imagerie soins palliatifs), médecins, psychologues

Durée

6,0 jours

Prix et modalités de règlement

programme détaillé et devis sur demande

Dates, horaires et lieu des sessions :

Moyens pédagogiques

L'action de formation débute par une présentation du formateur et de chacun des participants afin de permettre une adaptation optimale du processus pédagogique prévu par le formateur. Elle se déroule ensuite suivant une alternance d'exposés théoriques et pratiques, en conformité avec le savoir-faire de l'organisme de formation afin que les participants puissent régulièrement intervenir pour poser des questions et faciliter le transfert de connaissances. Le formateur s'engage à veiller à permettre aux participants de disposer régulièrement de la possibilité de s'exprimer et d'échanger avec lui et, éventuellement, de confronter sa compréhension des concepts avec les autres participants.

Apports théoriques, illustration par des cas pratiques, mises en situation, vidéos, débriefing. Support pédagogique électronique transmis à l'établissement.

Assiduité des participants attestée par des feuilles d'émargements établies par demi-journée  

Modalités d’évaluation et attestation

Différentes modalités d’évaluation de la formation sont prévues:  

Au début: pré-évaluation de l’apprenant à l’aide d’un pré-test permettant d’évaluer ses connaissances de base au départ d’une situation problème rencontrée dans sa pratique.

Pendant: débriefings avec l’intervenant sur les apports théoriques, les mises en situation pratiques et les modalités pédagogiques.

A la fin: post-évaluation de l’apprenant à l’aide d’un post-test permettant d’évaluer ses acquis après l'action de formation sur base de la situation problème initiale, évaluation de la satisfaction à chaud et évaluation de l’impact dans la pratique.

Les résultats de l’évaluation des acquis sont reportés sur l’attestation de formation finale mise à disposition du participant. Les résultats sont établis sur base de la grille suivante: <50% objectifs non acquis, >50% et <70 objectifs en cours d’acquisition, >70% objectifs acquis.

Un questionnaire d'évaluation à froid est soumis au participant dans les mois qui suivent la formation.